Mon Ti' Boutèy champagne et dessert

Le champagne au dessert, bonne ou mauvaise idée?

champagne dessert blog

« Là-haut Vincendo hier soir nou té invité mariaz tonton Aldo… » chantait Benjam! Ce qu’il a omis de vous dire c’est que tonton Aldo a servi le champagne au moment du dessert. Vive les remontées acides!

Vous l’aurez donc compris, ce n’est pas une bonne idée de servir le champagne au dessert. Mais pourquoi? Tout simplement parce que le sucre dans la nourriture accentue l’acidité et les tanins du vin. Il vaut mieux servir vos bulles à l’apéritif ou sur un plat.   

A l’apéritif

Prenons tout d’abord l’exemple de l’apéritif. En effet, lorsque vous buvez du champagne avant le repas, les bulles mettent en exergue vos papilles et les préparent au repas. C’est donc LE moment parfait pour en boire.

Je vous suggère des petits toasts au saumon avec une pointe de citron sur du brut, du foie gras pour le champagne un peu plus boisé. Osez (José) le cromesqui à la mozzarella pour accompagne un joli champagne rosé. Et puisque nous sommes à la Réunion, tentez la petite assiette créole sur le rosé : une tuerie ! Ou bien encore un sec – à ne pas confondre avec le brut – sur un samoussa poisson légèrement pimenté.

Sur un plat

Deuxièmement et si le cœur vous dit, accordez tout votre repas au champagne. La transition avec le dessert n’en sera que plus belle ! Considérons par exemple que votre belle-mère, comme la mienne, ait cuisiné un succulent canard aux olives pour le déjeuner dominical. Je vous suggère alors un champagne vineux semblable aux Folies de la Marqueterie de Taittinger. Vous serez donc passé d’une bulle légère à l’apéritif ou même sur l’entrée à un effervescent plus costaud mais pas moins agréable.

Au dessert

Finalement, vous arriverez en douceur et très logiquement au dessert. Le moment qui nous intéresse le plus ! Que ce soit sur votre pâté créole, sur une pièce montée traditionnelle de la Réunion ou sur un autre mets moins traditionnel, vos bulles passeront mieux. Soyons honnêtes, le champagne rend joyeux. D’autant plus que vous avez enchaîné les coupes…

Ici, plusieurs choix sont possibles. Du champagne rosé ou non, sec ou demi-sec. Brut et sucre ne faisant pas bon ménage, y apporter un peu de sucre va adoucir l’association en bouche. Mieux encore, manger le dessert et appréciez le breuvage par la suite. C’est la meilleure façon de vivre une belle expérience jusqu’au bout !

En conclusion

Dans l’ensemble, vous aurez compris que je ne suis pas une adepte du champagne au dessert. En revanche, si vous tenez à servir du champagne ou un autre effervescent au dessert, c’est possible! Choisissez du sec ou demi-sec. Ainsi, vous pourrez dire « Adieu » à l’acidité qui vous fait grimacer d’ordinaire!

Enfin, le nec plus ultra est de consommer du champagne sur toute la durée du repas pour que la transition soit plus douce. Cela vous permettra d’appréhender plus sûrement la bulle à la fin du repas.

Il ne me reste plus, alors, qu’à vous souhaiter une très belle dégustation !

Mon ti' Boutèy dégustation champagne