vins de bourgogne

Les vins de Bourgogne

On ne peut parler de vins blancs en France sans évoquer les vins de Bourgogne. En effet, ce vignoble si riche et complexe nous donne de beaux blancs au potentiel de garde exceptionnel. Attardons-nous un peu sur cette région et ses vins.

Un peu d’histoire

L’histoire du vignoble remonte à la colonisation romaine. Un édit de l’empereur Domitien, au début du IVème siècle, témoigne d‘un vignoble vieux et mal entretenu. Plus tard, au Moyen-Âge, les moines des abbayes de Cluny puis de Cîteaux, systématisent la plantation de la vigne. Le vin constitue alors une source considérable de revenus et la papauté installée en Avignon est cliente.

Ensuite, les Ducs de Bourgogne, dès Philippe le Hardi, s’en font les grands représentants. Finalement, après la révolution française, ce sont des familles bourgeoises qui rachètent les parcelles aux enchères publiques. Un nouveau classement apparaît, remplacé au début du XXème siècle par celui que nous connaissons maintenant.

Le terroir

Les terrains argilo-calcaire formés il y a 150 millions d’années sont l’essence même de cette région. Ajoutez à cela :

  1. Le mélange de trois influences : méridionale, océanique et continentale ;
  2. L’exposition des vignes
  3. Le savoir-faire des hommes

Et vous obtenez un vignoble où s’épanouissent de superbes cépages.

Les cépages des vins de Bourgogne

Contrairement à ce qu’on pourrait croire, on trouve plus de Chardonnay que de Pinot noir dans cette zone. L’encépagement est celui-ci :

  • Le chardonnay : 50%

Donnera des vins de couleur jaune pâle à reflets vert au Nord, dorés au Sud et or blanc voire argentés pour Mâcon. Le nez est, en général, frais, vif et minéral et sent bon la pomme verte, le citron. La bouche est fois acide, minérale et plus ronde et gourmande dans le Sud.

  • Le Pinot noir : 41%

Les vins issus de ce cépage ont des tanins soyeux, sont fins, délicats et élégants. Leur couleur varie du grenat violacé au rouge rubis aux éclats ambrés pour les vins natures.

Le nez sera complexe avec une grande richesse aromatique révélant le plus souvent des notes de petits fruits rouges accompagnées de nuances florales.

La bouche est, pour finir, souple, soyeuse et harmonieuse sauf pour la Côte de Nuits où les vins sont plus puissants. Les rouges de la Côte Chalonnaise ont, quant à eux, peuvent être dégustés jeunes même s’ils ont un bon potentiel de garde.

  • Aligoté : 6%
  • Gamay et autres cépages : 3%

La Bourgogne est le berceau d’origine de ces quatre cépages. Les sols argilo-calcaire leur permettent de s’exprimer de manière originale et authentique.

Les sols

Qu’elle soit close d’un mur ou non, chaque parcelle de vigne en Bourgogne est précisément délimitée. Son choix ne tient en rien du hasard. Par exemple, une orientation Est et Sud pour la Côte Chalonnaise et le Mâconnais permet une meilleure résistance au gel.

Le Climat de Bourgogne est une zone naturellement délimitée qui bénéficie de conditions naturelles spécifiques et identifiées. On en compte plus de 600. Ces Climats transmettent à chaque appellation une personnalité organoleptique unique et remarquable. Les meilleurs d’entre eux sont entourés de murs : on les appelle les Clos (Premier Cru ou Grand Cru).

Les appellations

En parlant de Cru, la pyramide des appellations est très intéressante. Regardons plus en détail la pyramide suivante :

Source: récoltes de la Bourgogne viticole – moy. 2013-2017, BIVB/Douanes/CAVB

Les « Régionales » comportent toutes dans leur nom le mot « Bourgogne » sauf pour l’appellation « Mâcon ».

Les « Villages » se réfèrent directement à leur commune d’origine. Exemple : Chablis, Nuits-Saint-Georges, Mercurey.

Les « Villages Premier Cru » sont désignés par le nom du village auquel vient s’ajouter celui du Climat. Exemple : Volnay 1er Cru Santenots ou Givry 1er Cru Clos Salomon.

Les « Grands Crus » comptent parmi celles les plus connues au monde comme Romanée-Conti ou Clos de Vougeot. Produits sur les meilleurs climats des villages, ils expriment et concentrent toute la richesse de leur terroir unique. Ni la région ni le village ne figure sur l’étiquette.

Le service

Enfin, je pourrais continuer à vous parler de cette région encore longtemps mais vous avez déjà de bonnes bases avec ces éléments.

Je vais donc conclure en vous rappelant les températures idéales de service des vins de Bourgogne :

  • Crémants de Bourgogne : 6 à 8°C
  • Vins blancs vifs et fruités : 10 à 12°C
  • Autres vins blancs :12 à 14°C
  • Les vins rouges : 16 à 17°C

Pensez bien à rafraîchir, au besoin, la bouteille dans un seau d’eau très fraîche.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *